Un Dieu courroucé ou un Dieu d'amour ?

Pourquoi avoir la crainte de Dieu ? La parole de Dieu en divers passages, nous ordonne de craindre Dieu (Ps 22:24, Ps 25:12, Ps 86:11, Ps 130:4, Pr 3:7, Mi 3:20...). C'est un commandement divin express pour tous les hommes, qui prend un sens particulier pour ceux qui aiment Dieu. Cette crainte nous pousse à l'aimer et à suivre ses commandements en nous détournant fortement du mal. Ceux qui font fi de la crainte de Dieu devront encourir de sévères châtiments ; mais si Dieu nous exhorte à le craindre, c'est moins pour lui-même que pour notre propre salut, car tout concourt à notre bien.


Nous sommes appelés à évoluer dans la connaissance de Dieu et dans la crainte de son nom. Plus notre connaissance de lui est grande, plus grande sera son intransigeance envers nous, mais plus le bénéfice à tirer sera grand.


Qu'elle est cette crainte ?


Nous devons garder à l'esprit que Dieu punit l'homme pour chaque péché, et face à la tentation de pécher, nous devons visualiser les châtiments divins qui s'ensuivront : c'est le niveau basique de crainte que possède une conscience ''normale'', mais elle n'est pas suffisante pour que l'homme s'abstienne de pécher. Un plus haut niveau de crainte auquel chacun de nous doit aspirer, consiste à ressentir un profond respect mêlé de crainte face à la grandeur du Tout-Puissant et à notre propre bassesse. Même une sainte crainte de Dieu ne peut nous prémunir de pécher, car notre chair est faible, aussi, il convient d'y adjoindre l'amour, car l'amour parfait bannit la crainte (1 Jn 4:18). Cet amour répond à l'amour que Dieu a manifesté en donnant son Fils unique à la croix pour le pardon des péchés.


Un amour sincère et profond pour Dieu, qui naît de la contemplation de la croix, entretenu par son Esprit, transcende notre nature pécheresse et nous pousse à l'extase et à la contemplation divine. C'est ce dernier niveau de crainte absolue et de respect que nous devons atteindre. Plus nous contemplerons la face de Dieu, plus nous serons irradiés et émerveillés par sa beauté, et moins la face hideuse du mal aura d'emprise sur nous.


Nul n'ignore que la crainte de Dieu est étrangère à la nature humaine : elle fait appel à un effort surnaturel de notre part. Dieu sait combien il est difficile à l'homme de craindre un être invisible et non tangible. En revanche, nous craignons les hommes, et nos mauvais actes sont quelquefois assortis de la crainte d'être vus ou surpris par les hommes au moment où ils sont perpétrés. Or quoique invisible à l'oeil humain, Dieu est omniprésent ; par conséquent, il voit tout ; aucun acte même accompli même dans la pénombre ne lui échappe. Aussi, comme le psalmiste, nous devons dire :


'' J'ai constamment l'Eternel devant les yeux'' (Ps 16:8).


Avoir à l'esprit que Dieu est présent partout et vivre devant lui, nous aide à nous imprégner de sa crainte. La crainte de Dieu est précieuse aux yeux de celui que nous devons craindre, car si notre réussite ou nos dons procèdent de la bienveillance divine, la crainte de Dieu est le résultat du labeur de l'homme et du trésor de son coeur ; c'est le seul domaine où l'homme jouit du libre arbitre et est pleinement reconnu par Dieu.


Les effets de la crainte de Dieu


La crainte de Dieu nous éloigne du mal et nous fait haïr le péché (Ex 20:20).


La crainte de Dieu est le commencement de la sagesse, elle change notre perception des choses, notre manière d'être et de nous comporter (Ps 111:10).


La crainte de Dieu nous est profitable car elle nous distingue : Dieu réserve ses bontés pour ceux qui le craignent ( Ps 31:20).


La crainte de Dieu attire la grâce divine, l’Éternel prend plaisir en ceux qui le craignent (Ps 147:11), il les bénit, les rend heureux (Ps 112:1), et les préserve de tout danger ( Ps34:8).


La crainte de Dieu affermit nos coeurs dans une foi ferme et éloigne de nous la peur, lorsque le monde est dans la consternation (Ps 46:3).


La crainte de Dieu nous préserve du malheur et de la méchanceté des hommes (Ps 56:3); Dieu nous délivre en vertu de la crainte que nous avons de Son nom.


La crainte de l’Éternel prolonge la vie, mais elle nous conduit aussi à la vie éternelle, tandis que les méchants sont retranchés de la terre (Pr 10:27).


Cette liste n'est pas exhaustive. La Bible regorge de promesses à la fois spirituelles et matérielles pour ceux qui choisissent la crainte de Dieu. Ce choix nous appartient. Il démontre une conduite empreinte de sagesse, tout comme Dieu distingue ceux qui ont la crainte de son Nom, et honore ceux qui l'honorent. Rien ne pourra mieux contribuer à augmenter notre niveau de consécration et de piété que la crainte de Dieu. Ce n'est pas une oeuvre édifiée pour les regards.


La crainte de Dieu est une oeuvre d'humilité, une source cachée, destinée au seul plaisir de Dieu, qui abrite à son tour, ceux qui le craignent et font ses délices et toute sa fierté.



Abonnez-vous à notre newsletter et suivez nos actualités

@ Ecole des Femmes Chrétiennes - Tous droits réservés - 2019