Quand Ruth demandait la main de Boaz

Une femme qui demande la main d'un homme, est-ce conventionnel ?





Faisons-nous discrets et approchons-nous de l'humble demeure de deux femmes qui vivent seules.


Si nous nous approchons de plus près encore, nous entendrons une femme d'âge mûre donner à sa protectrice, la plus vieille leçon de séduction qui soit :

''Lave-toi et oins-toi, puis remets tes habits, et descends à l'aire. Tu ne te feras pas connaître à lui, jusqu'à ce qu'il ait achevé de manger et de boire.Et quand il ira se coucher, observe le lieu où il se couche. Ensuite va, découvre ses pieds, et couche-toi. Il te dira lui-même ce que tu as à faire.'' (Ruth 3:3)


Et nous entendrons la plus jeune lui répondre :


''Je ferai tout ce que tu as dit.''


C'est vrai que nous avons l'air fins, à observer cette cène biblique de cette manière, mais il faut dire que la situation est tout de même plaisante ; à l'époque déjà, les femmes faisaient preuve de hardiesse en amour, mais dans le cas présent, c'est la finalité de la chose qui nous intéresse.


Ruth, (c'est d'elle qu'il s'agit), se lave, se parfume, met ce qu'elle a de plus beau et attend le crépuscule pour sortir afin de ne pas être vue. Bon, certains diraient peut-être que ça sent un peu trop les bas quartiers mais la mission de séduction de Ruth était très délicate : en tant qu'étrangère sur les terres d’Israël, elle devait s'approprier la loi juive du lévirat à son bénéfice et demander à Boaz de l'épouser. Ce dernier ne s'est d'ailleurs pas fait prier : il n'est pas difficile d'aimer une femme douce, belle et sage comme l'était Ruth et Boaz lui avait déjà montré beaucoup d'intérêt. Mais notons au passage que les leçons de sa belle-mère ont porté ses fruits, les deux tourtereaux ont fait un beau mariage !


Maintenant si vous me dites que vous allez demander conseil auprès de la matrone de votre quartier pour vous aider à conquérir votre Boaz, je vous dirai : ''N'en faites rien'', car Ruth était en mission divine également : c'est de cette lignée qu'est descendu notre Seigneur. Dieu était donc au cœur de cette affaire et avait tout prévu dans son plan divin.


Plus sérieusement, est-il convenable qu'une femme fasse le premier pas et demande la main d'un homme ? Humm...humm...


Je ne vais pas répondre tout de suite, ce serait gâcher votre plaisir.


Certaines femmes, qui ont de prime abord accepté le concubinage ont fini par demander à leur homme de les épouser en juste reconnaissance ; une telle situation se justifie car si elle n'aboutit pas au mariage, c'est que l'autre montre peu de considération pour ce que vous êtes, car au bout de x années de vie commune, un homme qui vous aime, ne peut que songer à couronner cet amour en officialisant les choses devant monsieur le maire, à moins qu'il ne soit contre le mariage pour x ou y raisons et qu'il lui faille s'expliquer...


D'autres femmes ont rencontré un homme qui leur plaisait et le lui ont fait savoir. L'homme n'a pas dit non ; après tout, pourquoi se fatiguer à aller à la chasse lorsque le gibier vient tout seul dans sa besace ? Le danger avec ce genre de situation, c'est de prendre le risque de ne jamais savoir si vous êtes vraiment une personne aimée ou juste une personne hardie !

Bien que la société aujourd'hui ait tout inversé et n'accorde plus de valeur aux traditions, certaines d'entre elles ont la dent dure : les femmes veulent toujours être courtisées, désirées, conquises, l'homme doit donc faire sa cour ; cela fait partie du jeu amoureux et c'est ce que nous enseigne la nature également.






Même si un homme vous plaît, ne faites pas des pieds et des mains pour attirer son attention et n'allez surtout pas lui demander sa main comme si vous étiez désespérée. La majorité des hommes ont peur de telles femmes et fuiraient sans tarder car ils seraient touchés dans leur égo et leur virilité. Beaucoup n'apprécient pas les femmes trop entreprenantes à ce stade. Laissons les hommes être des hommes, ils aiment jouer les chevaliers empressés, tout comme les femmes aiment être courtisées.


Si un homme vous plaît, vous devez d'abord prier pour savoir si une telle relation serait la volonté de Dieu. Ensuite, laissez-le venir à vous et vous ouvrir son cœur. Même si Dieu vous parle à son sujet, n'allez pas le voir, mais demandez à Dieu de lui parler également. Il me semble que Dieu, qui est l'Eternel amoureux, nous a aussi montré l'exemple de ce qui est convenable :


''C'est pourquoi voici, je veux l'attirer et la conduire au désert, et je parlerai à son cœur.'' Osee 2 :14


Oubliez donc la modernité, lisez Ruth et attendez que votre Boaz vienne parler à votre coeur....

NOUS SOMMES SUR INSTAGRAM

  • Instagram

Femmes Chrétiennes

Pures & Vertueuses

Newsletter

 Rejoignez-nous 

  • Facebook
  • Instagram
  • Pinterest - Black Circle

@ Ecole des Femmes Chrétiennes - Tous droits réservés - 2020