Musée Marc Chagal et le Message Biblique





Chagall est né le 7 Juillet 1887 à Liozna en Bielorussi dans une famille juive hassidique. La ville compte une importante communauté juive. Sa mère tenait une épicerie et son père allait tous les matins à la synagogue où il était employé, tandis que son grand-père était précepteur et chantre à la synagogue . Il a été élevé dans la paix et la tendresse de sa mère, qui lui a appris à lire et à aimer la Bible et les hommes.


Il commence à travailler dans des ateliers, à la fin de ses études à l’école des beaux-arts de Saint Petersbourg où il rencontre Bella Rosenfeld, dont il tombe amoureux et qui deviendra sa femme et son inspiratrice.

Peintre prolifique, Chagal s'est inspiré du surréalisme, du fauvisme et d'une multitude de courants et de peintres de son époque qu'il fréquentait assidûment. Il a fuit l'Europe des nazis pour s'exiler à New York, avant de s'installer en France, son pays de coeur.


En 1966, il fait don à la France du Message Biblique, son oeuvre la plus connue, soit plus de 250 tableaux inspirés de la Bible, et il continuera à peindre jusqu'à sa mort et à enrichir cette collection.




Les tables de la loi



Moïse et le buisson ardent



Dès 1969, le ministre de la Culture, André Malraux, décide la construction d'un musée pour conserver le Message Biblique après sa donation à l'Etat. Celle-ci débute en 1970 sur un vaste terrain, offert par la Ville de Nice, où était édifiée une villa du début du siècle en ruine. Chagall suit avec intérêt le projet : c'est lui qui demande qu'un auditorium fasse partie des salles prévues. Il souhaite également enrichir le bâtiment en ajoutant les vitraux de l'auditorium et une mosaïque qui entraîne la modification des axes de circulation du musée. En 1973, l'artiste est présent pour l'inauguration du musée national Message Biblique Marc Chagall, avec André Malraux et le ministre de la Culture de l'époque, Maurice Druon. Jusqu'à sa mort en 1985, Marc Chagall a accompagné les premières années de la vie de l’institution. Il est présent aux inaugurations d'expositions et lance, grâce à ses relations amicales, une prestigieuse politique de concerts.

Après la mort de Chagall, le musée bénéficie du dépôt d'une partie importante de la dation (procédure qui permet le paiement en oeuvres d'art des droits d'héritage. La dation Chagall a comporté plus de 300 oeuvres) . De nouvelles acquisitions enrichissent peu à peu les collections et, grâce à l'appui des héritiers du peintre, le musée devient monographique à part entière, témoignant à la fois de la spiritualité de l’œuvre de l’artiste et de son inscription dans les courants artistiques du XXème siècle.

En 2008, le musée change donc de nom et devient musée national Marc Chagall.

En 2006-2007, une importante campagne de travaux a permis de moderniser les parties techniques du musée sans en changer l'aspect : un bâtiment d'accueil a été créé dans le jardin pour répondre à l'augmentation importante des flux de visiteurs (passés de 30 000 l'année de l'ouverture à presque 200 000 aujourd'hui), des bureaux et des réserves plus grandes ont trouvé place dans le premier sous-sol.


A visiter au moins une fois, si ce n'est déjà fait, car ce musée est époustouflant de beauté !


Source : Musée Marc Chagal, Historique



0 vue

NOUS SOMMES SUR INSTAGRAM

  • Instagram

Femmes Chrétiennes

Pures & Vertueuses

Newsletter

 Rejoignez-nous 

  • Facebook
  • Instagram
  • Pinterest - Black Circle

@ Ecole des Femmes Chrétiennes - Tous droits réservés - 2020