Mon pasteur, cette brebis ...

Avez-vous déjà pensé à encourager votre pasteur ou votre leader spirituel pour ses bienfaits dans votre vie ? Avez-vous déjà pensé à lui exprimer votre amour et votre reconnaissance ou jugez-vous normal qu'il accomplisse fidèlement sa tâche ?

Etre pasteur ou responsable au sein du Corps de Christ, n'est pas un ''job'' mais une vocation et un véritable sacerdoce. Même si Dieu l'a appelé, c'est une lourde responsabilité que d'avoir des âmes à charge et cette responsabilité mérite notre respect et nos encouragements.


Le commandement d'encourager les autres se retrouve dans toute la Bible. Exhorter, édifier, soutenir, encourager, et réconcilier sont à la portée de chaque chrétien et nous le faisons volontiers envers nos frères et soeurs le dimanche matin, mais ne nous privons pas de le faire aussi envers nos responsables spirituels qui mettent au service du Corps de Christ les diverses grâces et les dons de Dieu qu'il ont reçu, que ce soit au niveau de l'écoute, du soutien par la prière, ou de la patience dont ils font preuve envers nous.


1-Nous devons les édifier en tant que membre du Corps. (1 Th 5:11)

Nous avons tendance à considérer à tort que notre pasteur ou notre leader dispose d'un accès direct au ciel, et d'une communion tellement privilégiée avec Dieu qu'il n'a guère besoin de nous, or dans la pratique il est humain et a part aux mêmes faiblesses et aux mêmes souffrances que nous. Si nous aimons être valorisés en tant qu'individus, sachez que les leaders aussi. Dans la mise en pratique, cela consiste à les encourager par des versets bibliques, à leur dire ce que nous apprécions chez eux afin qu'il puissent s'améliorer encore, ou encore les fortifier par nos paroles et les remercier pour la charge qu'ils portent, car le pasteur est une brebis parmi ses frères et soeurs, à qui Dieu a donné un coeur de berger.


2- Nous devons les respecter (Heb 13:17)

Les authentiques ministères qui travaillent à l'édification du corps de Christ sont encouragés lorsqu'ils ont affaire à des chrétiens mâtures, à des vrais disciples de Christ. Nous devons devenir des collaborateurs efficaces, en facilitant leur travail. Considérez que ceux qui sont au front, font de grands sacrifices et que souvent ils ne reçoivent ni gratitude, ni reconnaissance de la part de ceux qu'ils servent. Ces derniers estiment que c'est normal, et que les ministères sont à leur service. Rien n'est plus faux : les ministères sont d'abord au service de Dieu, et s'il est vrai que Dieu les récompensera pour leur fidélité, sachez aussi que chacun recevra du Seigneur la part qui lui revient, le bien ou le mal qu'il aura fait.


3-Nous devons les honorer (1 Th 5:17)

En nous abstenant de les critiquer mais plutôt les remercier de leurs efforts et leur dire combien nous apprécions leur engagement et leur travail. Les estimer c'est aussi savoir les honorer comme le demande la parole, prier pour eux, et les bénir quand nous avons la possibilité de le faire, car Dieu a prévu que ses serviteurs vivent de l'évangile. C'est aussi de cette façon que nous montrons à Dieu que nous l'aimons; en prenant part à l'avancement de son oeuvre par le biais du service de ses oints.


4-Nous devons nous abstenir de les critiquer ou critiquer leur travail

Vous trouvez que l'église est mal dirigée, qu'il n'y a pas assez d'évangélisation, que les prédications de votre pasteur sont fades et sans goût, que le Saint Esprit agit avec moins de puissance dans votre assemblée ? Faites-vous ce qu'il faut pour ce que çà change ? Si oui, parlez-en au Seigneur car lui seul peut changer les choses, étant celui qui bâtit son église.


Il est primordial de ne pas ternir leur réputation chrétienne car Dieu sait s’occuper de ses leader, même lorsque ceux-ci dévient et tombent dans le péché comme ce fut le cas de David. Attention à l'esprit de Koré, à la jalousie et la rébellion que Dieu punit sévèrement (Nombres 16) !

Si vous passez de maison en maison pour raconter un fait croustillant, vous n'êtes pas dans l'optique d'encourager, mais d'étaler et d'aggraver une situation. Dieu n'approuve pas ce genre d'attitude. C'est à celui qui est le plus spirituel de faire preuve de condescendance.


6- Nous devons prier pour eux

Si nous attendons de nos responsables qu'ils prient pour nous, il en va de même pour eux. Sachez qu'étant au front, ils sont les premiers à être la cible de l'ennemi, qui frappe la tête afin que les brebis se dispersent.

De nombreux dirigeants paient leur engagement dans le service pour Dieu au prix fort, eux et leur famille et il est de plus en plus fréquent de voir des pasteurs dépressifs et poussés à l'extrême à cause de la charge et du fardeau que représente le ministère.

Aimons-les, facilitons leur tâche de toutes les manières possible et prions pour eux et leur famille.


Si votre leader va bien, toute l'assemblée en sera au bénéfice, y compris vous !


''Obéissez à vos conducteurs et ayez pour eux de la déférence, car ils veillent sur vos âmes comme devant en rendre compte; qu'il en soit ainsi, afin qu'ils le fassent avec joie, et non en gémissant, ce qui ne vous serait d'aucun avantage.'' (Heb 13.17)






22 views

Abonnez-vous à notre newsletter et suivez nos actualités

@ Ecole des Femmes Chrétiennes - Tous droits réservés - 2019