Le livre de Michée: un message pour notre temps


Le message de Michée met l'accent sur deux péchés particuliers ; la perversion du culte rendu à l’Éternel et l'injustice envers autrui. Son message peut paraître rude, mais il est à l'image de la situation morale du peuple. Aussi il cherche à les faire revenir sur le droit chemin. Israël et Juda ont connu des invasion à plusieurs reprises ; une fois de plus, elle subira la colère de l’Éternel de manière particulièrement rude et sera menée en captivité, à cause de son manque de repentance.

Michée commence par pointer du doigt Samarie dont le comportement est incurable ; d'ailleurs le jugement de Dieu sur cette ville a déjà commencé (chap 1 & 2). Ce sont les péchés de Samarie qui ont infecté Jérusalem. L'une et l'autre seront détruites par Nebucadnetsar et l'armée babylonienne qui était loin d'être un empire à la puissance que nous lui connaissons. Il brosse un tableau sombre de la situation de la ville lorsque l'envahisseur fondra sur elle ; beaucoup seront déportés et emmenés en esclavage. Michée décrie ceux qui préparent des mauvais coups pendant la nuit et les exécutent au matin. La ville est devenue un repaire de brigands et de voleurs, remplie de crimes et de toutes espèces de méchancetés.


Il accuse également certains de faire de l'abus d'autorité, particulièrement les responsables, à l'image de Achab et Jézabel qui usèrent de leur position d'autorité pour s'emparer de la vigne de Naboth. Le prophète met l'accent sur l'inconduite et la méchanceté des chefs. Ces derniers n'éprouvent aucune compassion pour le peuple qu'ils exploitent pour assouvir leurs désirs. Le peuple est tout aussi coupable d'infidélité envers le Seigneur. Tous sont avides, perfides et oppriment les plus faibles.


Michée fustige aussi les prétendus prophètes qui seront démasqués comme tels : loin de jouer leur rôle, ils maintiennent le peuple dans le péché. Leur message dépend des faveurs qu'on leur accorde ; or ils avaient la responsabilité de fuir tout compromis et de montrer au peuple ce qui est bien de ce qui est mal, aussi Dieu les jugera de façon particulièrement sévère, car ils utilisent son nom pour tromper. Michée met les rois et les prêtres en garde contre la convoitise et la corruption ; il annonce la fin de l'époque des rois, ce qui bouleverse Juda, persuadée que son royaume est éternelle. En effet, la majorité des rois ont été infidèles au Seigneur et ont méprisé ses lois. Michée va mettre l'accent sur ''celui qui dominera'', Jésus-Christ, le Roi éternel promis à la lignée de David et qui ramènera la paix (5.4). Ce chapitre contient l'une des prophéties les plus claires concernant la venue du Christ.

La prophétie de Michée réunit deux grands événements : le retour des Judéens de l'exil babylonien et la rencontre de tous les croyants avec le Messie lors de son retour. Le peuple y trouvait ainsi une grande source d'espérance et un encouragement à renoncer au mal. Le prophète utilise beaucoup l'impératif '' Ecoutez !'' (v 3:1) et rappelle au peuple que leur salut dépend de leur volonté réelle d'écouter Dieu et de changer en profondeur. Certes le peuple a gardé un semblant de rituel et de sacrifices afin d'apaiser Dieu, mais son cœur est partagé et il ne veut aucun changement véritable, d'où le jugement inévitable qui viendra sur lui.

Le livre de Michée se termine par une note d'espérance (7:7). Dieu prend plaisir à la bonté. Il aime la miséricorde et la compassion. Ses jugements sont eux aussi à considérer comme des actes de bonté, afin de nous pousser au changement. C'est aussi ce qu'il attend de son peuple, qu'il pratique la justice, la bonté et le droit. C'est ainsi que nous lui serons agréables. Le livre de Michée mérite d'être étudié en profondeur , car il n'est pas sans nous rappeler que nous vivons une situation analogue aujourd'hui et qu'un retour en profondeur à l’Éternel est nécessaire, si nous voulons échapper au jugement que Dieu prépare... (Deut 32:36, Ps 135:14, 1 Pi 4:17)




24 vues

@ Ecole des Femmes Chrétiennes - Tous droits réservés - 2020