Le Dieu qui nous guérit...

Nous sommes et avons tous été sujets à la maladie un jour. L'instinct de vie qui nous habite, nous pousse naturellement à conserver la santé. Pour ce faire, nous prenons soin de nous, nous veillons sur notre alimentation, notre sommeil, les soins corporels etc...hélas, cela ne suffit pas toujours.

La santé et la maladie font parties intégrantes de la vie, du processus biologique et des interactions avec le milieu social et environnemental. Généralement, la maladie se définit comme une entité opposée à la santé, dont l'effet négatif, ressenti sur tout notre être, est dû à une altération ou à une désharmonisation d'un système à un niveau quelconque . Il y a donc plusieurs types de maladies, provenant de diverses sources : moléculaire, corporelle, mentale, émotionnelle...

Un état physiologique ou morphologique, anormal ou déséquilibré, peut lui aussi donner lieu à des troubles divers et à des maladies. L'excès de poids, on le sait, est dangereux pour le cœur, les veines, les poumons etc... Notons que depuis l'apparition du Péché, notre milieu environnemental n'est plus sain, pas plus que notre corps, qui malgré tous nos efforts, malgré tous les soins que nous lui prodiguons, vieillit , se dégrade et se dirige lentement, mais sûrement vers la mort.


L'apôtre Jacques nous recommande de oindre d'huile les malades au nom du Seigneur. Si ces derniers ont péché, Dieu les pardonnera et les rétablira. Nul n'ignorait donc, que certaines maladies pouvaient être dues à un péché caché et non confessé. Voilà pourquoi il insiste en ces termes :


'' Confessez donc vos péchés les uns aux autres et priez les uns pour les autres afin que vous soyez guéris'' (Jc 5:16 ). Et l'apôtre d'affirmer que '' la prière de la foi, guérira le malade''. Ceci devrait nous encourager à prier avec foi pour les malades. En effet, la Bible nous y encourage, avec la garantie de voir Dieu répondre à la prière fervente du juste !

La guérison, qu'elle soit physique ou émotionnelle, fait elle aussi partie intégrante de l'oeuvre de la croix. Esaie a déclaré a propos du Messie :


'' Ce sont nos souffrances qu'il a portées, c'est de nos douleurs, qu'il s'est chargé'' (Es 53 :4) ; et un verset plus loin encore : '' c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris''. Jésus lui-même a affirmé être venu pour ''guérir les cœurs brisés'' (Es 61 :1). La guérison était donc au programme du Messie et faisait partie intégrante de son ministère. Dans un siècle où la mortalité était importante à tous âges et où peu de solutions médicales étaient connues, combien ce ministère était précieux ! Des foules nombreuses venaient à Jésus pour l'entendre et pour être guéries de leurs maladies (Lc 5 :15). En écoutant les paroles de grâces qui sortaient de lui, le processus de guérison se mettait en route. Leur cœur et leur âme étaient touchés en premier, leur corps ensuite.


Jésus a parcouru la terre, au secours d'une humanité malade. Il est venu avec un baume spécial : la compassion, voilà sa force, le pardon, voilà son médicament ! Tous ceux qui en ont bénéficié furent deux fois guéris : spirituellement et physiquement !

Nous sommes appelés à imposer les mains aux malades afin qu'ils soient guéris, puisque le même esprit qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en nous... mais nous devons suivre l'ordonnance que le Maître nous a laissée ! La puissance de guérison du Christ était dans l'amour extraordinaire qu'il a porté à l'humanité. C'est là cette ''force qui sortait de lui et qui les guérissait tous (Lc 6 :19)

Apportons à ce monde malade ce dont il a besoin le plus : le toucher de Jésus-Christ, qui guérit et restaure l'âme humaine au-delà de toute espérance. On n'a jamais entendu dire que ceux qui avaient été guéris par Jésus, retombèrent malades de la même maladie. Quand Dieu nous guérit, c'est le miraculeux qui se met en mouvement. Il ne se contente pas de replâtrer ou de colmater les fissures de notre être. Il recrée, Il nous donne une vie toute nouvelle ! Oui, soyons reconnaissants à notre Père éternel, à notre Jehovah Rapha : l'Eternel qui nous guérit.


Soyez encouragé à vous attendre à lui, particulièrement si vous attendez que sa main guérissante vous touche !




12 vues

Abonnez-vous à notre newsletter et suivez nos actualités

@ Ecole des Femmes Chrétiennes - Tous droits réservés - 2019