Le bikini et la pudeur vestimentaire

Par Nathalie


Quand arrive l’été, les magazines regorgent d’une multitude d’articles pour « bien choisir son maillot », découvrir les plus belles plages et expérimenter les nouveaux sports aquatiques.



Il est acquis que la baignade est LE LOISIR de la saison estivale et que se baigner dans la mer ou la piscine est aujourd’hui une pratique banale.Qui dit baignade dit tenue adaptée, il semble donc logique d’enfiler un maillot de bains et plonger dans l’eau.


La culture occidentale moderne nous encourage à exposer nos corps aux yeux de tous (proches ou inconnus), démontrant ainsi que nous sommes des personnes « libérées », fières et sûres d’elles. Aux yeux du plus grand nombre, la pudeur est synonyme d’entrave à la liberté individuelle et à l’expression de notre singularité.

Aussi, face à la vague médiatique incitant les femmes de tout âge à faire l’acquisition du dernier maillot de bains « tendance », à parfaire leur bronzage et à être séduisante à la plage, comment se positionner?


En tant que femmes chrétiennes ayant pour standing les valeurs du Royaume de Dieu, à savoir la pureté, la modestie et la décence, est-il convenable d’être et d’agir selon les normes et les valeurs actuelles de ce monde qui nous invite à l’exposition de nos corps?

Comment rendre « pur » notre chemin de vie au quotidien? La réponse nous est donnée dans le Psaume 119 verset 9:


«Comment le jeune homme rendra t il pur son sentier? En se dirigeant d’après ta parole».


Et que dit la Parole? Elle invite, bien plus, recommande vivement les hommes et femmes à être pudiques.


Dans 1 Corinthiens 6:18, il est écrit : « Fuyez l’impudicité».



Dans Éphésiens 5 verset 3 puis au verset 5: « Que l’impudicité, qu’aucune espèce d’impureté (…) ne soient pas même nommées parmi vous, ainsi qu’il convient à des saints », «Car, sachez-le bien, aucun impudique ou impur ou cupide, c'est-à-dire, idolâtre, n'a d'héritage dans le royaume de Christ et de Dieu ».


A la lecture de ces versets, nous pouvons mesurer combien la pudeur est importante pour notre Seigneur. Pourquoi l’est-elle tant? D’une part, parce qu’elle nous apprend que notre intimité, notre corps est précieux et que, comme tout ce qui est précieux, il doit être gardé à l’abri, caché du regard, protégé. Par une tenue pudique, une femme démontre qu’elle est consciente de la puissance du corps féminin dans le regard d’autrui. D’autre part, elle est un outil qui nous permet d’exploiter notre beauté en mettant l’accent sur notre beauté intérieure et elle met au défi notre prochain de réaliser la profondeur de cette beauté; la pudeur rehausse notre valeur, non l’inverse.


Enfin, par notre application à nous vêtir pudiquement, nous honorons notre Seigneur et démontrons notre considération pour Sa Parole. Ceci étant dit, « la pudeur pour la pudeur », en ce sens d’ appliquer un principe biblique sans une adhésion véritable, profonde et joyeuse, risque de susciter agacement et crispation tout comme elle peut inviter à la critique pour l’esprit religieux, qui y verra là un thème par lequel condamner son prochain.


N’oublions pas que la foi est toujours un mouvement intérieur (conviction/repentance ) qui conduit à des changements extérieurs et non l’inverse. Aussi, il revient à chacun de nous de se présenter devant le Seigneur. Si nous désirons ardemment qu’Il nous conduise dans Ses voies, alors Il fera une oeuvre dans nos coeurs pour que nos yeux s’ouvrent et que devenus davantage conscient de Sa Sainteté, nous épousions avec joie, l’attitude juste et convenable à Ses yeux. Ceci sera alors pour nous un sujet d’allégresse et en aucun cas un fardeau à porter .


Est-ce à dire que jamais plus nous goûterons aux plaisir de la baignade et à tout ce qui à trait aux sports nautiques? Là encore, c’est à chacun de trouver et suivre les directives du Seigneur. Si nous observons les femmes juives ou musulmanes, elles ont crées, adaptées des tenues vestimentaires ou des contextes de « type plage privée pour femme uniquement » pour profiter du bord de mer. D’autres femmes ont choisies de se baigner tôt le matin, lorsqu’il y a pas ou peu de monde sur les rivages et habillées d’une robe à la longueur décente, vont prendre un agréable bain de mer. Le « comment faire » appartient à chacune, selon la conviction de son coeur.


Permettez-moi de vous partager rapidement mon expérience. J’ai grandi dans une ville côtière de la Méditerranée et bien que croyante, j’allais me baigner à la plage et bronzer comme tant de femmes, chrétiennes ou pas d’ailleurs. Je n’y voyais là aucun mal. C’est seulement suite à ma conversion que la question de pudeur s’est invitée dans mon coeur. Désireuse de plaire à mon bien aimé Seigneur, j’ai alors questionné le Saint Esprit et il m’a guidé. Il a fallu du temps.


Gloire lui soit rendue, notre Seigneur est patient. J’ai depuis pris position et je veille dorénavant à être une femme pudique, à la plage comme à la ville. Pour ce qui concerne mes vacances au bord de mer avec mes enfants, j’ai fait le choix de ne pas me baigner complètement et d’être habillée dans d’une tenue ample, afin de ne pas avoir trop chaud.



J’ai investi dans un parasol, un transat et un bon livre afin de profiter de ce temps au bord de l’eau…et si la chaleur est trop incommodante, alors je file tremper mes jambes jusqu’aux genoux pour me rafraîchir. Ainsi, je me sens belle et respectable et à vrai dire, je suis même surprise de constater combien on me témoigne de la considération. Vraiment, les voies du Seigneur sont merveilleuses et à les suivre, nous en tirons des bénéfices insoupçonnés ! Et que dire de la joie ressentie à honorer, aussi par ce biais, le Seigneur !

……………………………………..


Pour conclure, je dirai que la pudeur est une parure pour l’homme et la femme. Elle est un puissant vecteur par lequel nous honorons notre père céleste, nous nous respectons nous même et devenons respectables aux yeux des autres.

97 vues

 Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux

Femmes Chrétiennes

Pures & Vertueuses

Newsletter

 Rejoignez-nous 

  • Facebook
  • Instagram
  • Pinterest - Black Circle

@ Ecole des Femmes Chrétiennes - Tous droits réservés - 2020