La langue perverse

'' Par sa bouche l'impie perd son prochain, mais les justes sont délivrés par la science'' (Prov 11:9).

La langue perverse est celle qui détruit sans ménagement. Elle est violente, s'emporte, maudit, aspire à la haine, à la vengeance, au meurtre. Elle sème le trouble et la confusion, répand un venin mortel, profère des calomnies, coupe le fil de la vie. Elle est plus à redouter qu'une armée, plus à craindre qu'un scorpion. Une langue méchante est plus terrible qu'une épée aiguisée : elle anéantit les os, enlève toute force, brise l'âme. A cause de telles langues, beaucoup de personnes ont failli mourir, des familles ont été brisées, des couples ont divorcés, des églises ont perdu leurs membres, des dons ont été ensevelis, des ministères enterrés, des oints maudits ! Oui, les langues perverses ont ce pouvoir, elles peuvent embraser tout ce qu'elle touchent.


Sommes-nous réellement conscients de l'impact de nos paroles sur la vie des autres ? Aux yeux de Dieu, un assassin n'est pas seulement celui qui prend une arme et la pointe contre autrui, mais c'est aussi celui qui dit ''Racca '' à son frère (Mat 5 :22) . On peut guérir d'une blessure ou d'une plaie corporelle, mais seul Dieu peut guérir une âme blessée. Soyons vigilants dans nos relations, nos propos et veillons sur notre langue ! Jésus ne permet à quiconque de tuer l'âme de ceux pour qui il est venu donner Sa vie. Cela est d'autant plus grave lorsqu'il s'agit des frères en Christ !


Aucune faute, aucun tort, ne nous permet de maudire les autres, de souhaiter leur mort ou leur malheur. Jésus nous a encouragés à prier pour ceux qui nous maltraitent et nous persécutent. C'est la seule forme de ''représailles'' possible ; souhaiter que leur cœur de pierre soit transformé par la grâce et l'amour de Dieu comme cela a été le cas pour nous. Devant la croix, nous sommes tous égaux. Ceci devrait nous encourager à fuir tout orgueil et toute présomption . Nous avons tous eu besoin de la grâce et de la miséricorde divines. Si nous l'oublions, nous nous trompons nous-même, et nous ne sommes pas dans la vérité.


Comme un petit feu peut embraser une grande forêt, la langue, ce petit instrument, peut détruire quantités de vies des vies par son feu, son fiel, sa jalousie, sa colère, son venin, sa cruauté, sa méchanceté.... Si être du côté des victimes n'est pas une situation confortable, ne soyons pas non plus du côté de ceux qui maudissent, qui jugent, qui critiquent ...Fuyons la compagnie des moqueurs, des envieux, des jaloux, des colériques, des orgueilleux, des arrogants, des vaniteux et de ceux qui s'expriment à la légère, riant de tout, se moquant de tous, même pour ''rigoler''. Apprenons à nos jeunes à respecter autrui, car la jeunesse actuelle est intraitable, irrévérencieuse, arrogante, remplie de rébellion. Rappelons-leur ce qui arriva aux jeunes qui se moquèrent d'Elisée (2 Rois 2 :23).


La vie et la mort sont au pouvoir de la langue ; quiconque l'aime en mangera les fruits (Prov 18 :21).


Nous sommes à l'aube du retour de Christ, l'amour du plus grand nombre n'est plus que fétu de paille, embrasé par les langues assoiffées de destruction. Puisque la vie sur terre est brève et éphémère, appliquons-nous à préparer avec soin celle qui est à venir. Préservons-nous de tout mal et que Dieu nous délivre de la méchanceté des hommes ! Ce que chacun sème, il le récoltera, à la fois ici sur terre, mais surtout dans l'éternité, car Dieu est un Dieu juste.



Abonnez-vous à notre newsletter et suivez nos actualités

@ Ecole des Femmes Chrétiennes - Tous droits réservés - 2019