J'ai du caractère mais je me soigne !

Nous sommes tous uniques, nous avons tous un caractère propre. Notre caractère est génétique, mais il peut être aussi forgé par notre histoire ou l'environnement auquel nous sommes soumis.


En matière de caractère, il y a les chaleureux, les amicaux, les enjoués, les tout fous qui savent transformer une ambiance morose ou nous faire sortir de la routine; il y a les autoritaires, les hautains, les hargneux, les inquisiteurs, les surnois, que l'on voudrait bien éviter au bureau, ou encore les maladroits, les sensibles, les timides qui n'osent pas...et bien d'autres que nous ne pouvons traiter ici.


Ceux qui font grand bruit, qui aiment attirer l'attention, ne sont pas forcément mieux lotis en matière d'assurance que les autres. Quelquefois, à trop forcer la dose, on peut soupçonner un léger mal-être, recouvert d'un tempérant exubérant !


Avoir du caractère n'est pas un péché. Nous pouvons même dire que c'est une qualité indispensable pour s'affirmer et trouver sa place dans une société où la performance est le maître mot. Un caractère mou et indécis peut même s'avérer fatal pour notre équilibre car quelquefois, l'ennemi de nos âmes nous provoque et il faut s'avoir réagir de façon appropriée.


Ce qui est préjudiciable, c'est de manifester un mauvais caractère autour de nous et ce de manière constante. Notre caractère doit être travaillé, poli, affiné , si nous ne voulons pas gâcher notre potentiel et nous rendre indésirables aux yeux des autres.


Pour les fort caractères voici quelques pistes à explorer pour une transformation radicale :


1-Priez et demandez à Dieu de vous changer et de vous donner un caractère doux et humble, à l'image de Jésus (Mat 11:29)


2-Apprenez à vous maîtriser face à une provocation avérée et minimisez une situation qui vous semble défavorable ou vous place en infériorité.


3-Ne répondez pas du tac au tac, mais attendez toujours quelques secondes, pour demander la sagesse de répondre par le Saint-Esprit.


4-Apprenez à vous contenir face aux autorités, même quant c'est injuste, pour ne pas avoir à le regretter (amendes, procès, justice...).


5-Répondre par le silence ou avec amabilité, peut quelquefois déconcentrer l'adversaire.


6-Respectez vos aînés et ''la personne du vieillard'' car c'est un commandement divin (Lev 19:32).


7-Soyez organisée dans votre vie, pour ne pas avoir à ''pester'' et à vous mettre en colère pour un oui ou un non.


En étant vigilant, en veillant sur vous même et en priant, vous verrez Dieu changer votre caractère peu à peu, et ce qui était très important pour vous avant, à savoir contester, répondre, manifester votre colère ou votre mécontentement, le sera beaucoup moins, face à des situations exaspérantes ou explosives !


Bon courage !



22 views

Abonnez-vous à notre newsletter et suivez nos actualités

@ Ecole des Femmes Chrétiennes - Tous droits réservés - 2019