Interview : Lady Hanna Gas, du blog ''Apprendre les bonnes manières''

Propos recueillis par Nathalie


FC -Bonjour Lady Hanna, pourriez-vous nous parler de vous ?  Bonjour, je m’appelle Hanna, je suis la fondatrice du blog Apprendre les Bonnes Manières. Le blog existe depuis 2015. Une chaîne Youtube a rapidement suivi. Aujourd’hui, il y a plus de 600 articles et 400 vidéos sur l’étiquette, les arts de la table, le savoir-vivre au travail, la galanterie, le protocole, l’élégance vestimentaire et la politesse pour les enfants. Les personnes qui souhaitent approfondir ces sujets ont accès à des programmes en ligne. L’objectif est de devenir des ladies et des gentlemen des temps modernes. Je vis à Bayonne avec mon mari et nos deux enfants. Nous nous préparons à accueillir bébé #3 en Novembre. FC- Donnez-nous un bref témoignage de votre conversion

Ma famille est polonaise, j’ai grandi dans une ambiance religieuse. L’expression « ambiance religieuse » convenait mieux à notre famille que « grandir dans la foi ». Dans mon enfance, il n’y avait pas internet, donc en tant que jeunes croyants vivants dans les campagnes, nous nous sentions bien seuls. Néanmoins, Jésus était toujours avec moi. Il y a eu deux grandes conversions dans ma vie. Je ne vais parler que de la seconde. Les deux premières années de notre mariage ont été très difficiles. N’ayant eu aucun modèle de couples heureux durant les 27 premières années de ma vie, je me suis mise à suivre avec l’efficacité d’une première de la classe, l’enseignement de la presse féminine sur le mariage. Avec méthode, je suis devenue un monstre. J’étais convaincue d’avoir épousé un homme en dessous de mes capacités intellectuelles.


Je savais tout mieux que mon mari : comment il devait gérer son argent, comment il devait s’habiller, comment il devait se comporter avec ses amis, comment il devait passer son temps libre, comment il devait être amoureux de moi, comment il devait étendre son linge, comment il devait faire les courses…Manipulatrice, Madame-je-sais-tout, insupportable. 80% de mes paroles étaient des conseils non-sollicités, des critiques, des « moi à ta place, je ferai… ». Je pensais que mon rôle d’épouse était de réparer mon mari défectueux. Il refusait de divorcer. Encore aujourd’hui, je me demande d’où lui venait cette force de croire en « nous ». Je passe sous silence les périodes encore plus noires qui ont suivi. A bout de forces, j’ai appelé Jésus à l’aide :

« Jésus, viens me chercher ! »

Du plus profond de ma misère, c’était une supplique pour en finir. Jésus est immédiatement venu… pour me ramener à la Vie. Le plan du Père pour moi ne correspondait pas au mien. J’ai expérimenté la grâce de la contrition. C’est une douleur que je ne souhaite à personne ; et en même temps, c’est une grâce que je souhaite à tout le monde.

Jésus m’a fait ouvrir la Bible. J’ai suivi son enseignement. Petit à petit, j’ai découvert et expérimenté la féminité. J’ai découvert que les hommes et les femmes sont différents. C’est de là que date la création du site Apprendre les Bonnes Manières. Je voulais devenir une Lady… en ne sachant pas vraiment ce que cela voulait dire à l’époque. J’avais juste une vision. Le plus grand apprentissage de cette époque a été : les hommes sont intelligents. Je ne le savais pas. Mes yeux se sont ouverts sur le monde, et sur l’intelligence des hommes. Plus je posais des actes typiquement féminins, plus mon mari devenait le gentleman dont j’ai toujours rêvé. Nos vies ont radicalement changé. FC- Parlez-nous un peu de votre ministère

Inviter les femmes à découvrir et vivre leur féminité ; et laisser les hommes être pleinement eux-mêmes. Beaucoup de femmes se sont perdues comme moi dans le féminisme, faute de modèles à suivre. Il y a différentes portes d’accès à la féminité : l'élégance vestimentaire, la maternité, l’art de recevoir, la cuisine, l’art, la musique, le bénévolat… J’invite les femmes modernes à choisir leur voie et à cheminer. Les bonnes manières nous enseignent qu’il y a des rôles différents pour les hommes et pour les femmes. Cette différence est mal comprise de nos jours. L’insulte « sexiste » fuse régulièrement. Or, nous sommes complémentaires. Vivre cette complémentarité est une richesse infinie. FC- Quel est votre point de vue sur Jésus et les femmes ?

Jésus est juste. Tout son enseignement est Vérité. Et la Vérité n’est pas à atténuer en fonction du contexte social. Ce qui me heurtait (et me faisait pouffer d’un rire moqueur !) autrefois est aujourd’hui source de mon épanouissement. C’est en sachant rester à sa place que les femmes sont le plus grand soutien pour tout leur entourage. Je suis des études de théologie depuis 6 ans. Il est étonnant de constater qu’entre la génération 68 et les « petits jeunes de la promo », il y a un grand décalage sur la position de la femme. Les jeunes, dont moi, sont bien plus conservateurs. FC- Un mot sur les femmes dans l'église.

Pour le dire en images : les femmes ont un immense rôle à jouer… dans les coulisses. Je suis totalement d’accord avec l’enseignement de l’Eglise sur la place des femmes. FC- Quels conseils donneriez-vous aux femmes chrétiennes d'aujourd'hui ?

Chères ladies et apprenties-ladies, choisissez votre porte d’accès à la féminité, et suivez le chemin. Ne craignez pas d’être à contre-courant de la société moderne. Ce n’est pas toujours facile, mais c’est la voie de la sainteté. FC - et éventuellement, afin de vous connaitre un peu plus personnellement, votre "verset" préféré... 


Le verset qui guide mon année 2020 : « Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien. Sur des près d’herbe fraîche, Il me fait reposer. Il me mène vers les eaux tranquilles et me fait revivre ; Il me conduit par le juste chemin pour l’honneur de Son nom. » Psaume 23



Merci à Lady Hanna Gas, pour son merveilleux témoignage et son parcours riche et inspirant !

Vous pouvez visiter son blog Apprendre les bonnes manières ici .


Femmes Chrétiennes

Newsletter

 Rejoignez-nous 

Pures & Vertueuses

  • Facebook
  • Instagram
  • Pinterest - Black Circle

@ Ecole des Femmes Chrétiennes - Tous droits réservés - 2020